La reconversion professionnelle : est-ce le bon moment?

Publié le 25 mars 2021
La crise Covid-19 est pour certains, l’élément déclencheur d’une réflexion profonde sur un changement de carrière, de métier ou de secteur d’activité. Changer d’orientation, réfléchir à un projet entrepreneurial pour créer son propre poste ou sa propre entreprise, est plus que jamais une stratégie  « mobilité externe » qu’il convient de peser pour limiter les risques et les bévues !

1. C’est le bon moment pour penser à une reconversion

Il n’y a jamais eu autant de dispositifs d’accompagnement pour se lancer dans une reconversion professionnelle. C’est pourquoi, il ne faut pas hésiter à se faire d’abord conseiller par rapport à un projet professionnel qui vous tient à cœur et à vous reconvertir si cette envie vous traverse l’esprit. Si vous êtes salarié, vous pouvez, vous tourner vers des dispositifs comme le Projet de transition professionnelle (PTP), qui remplace le CIF (Congé Individuel de Formation) depuis 2019. La case « Formation » est aussi une étape intéressante pour accéder à un nouveau métier mais encore faut-il être sûr du métier vers lequel vous souhaitez vous orienter. Etre bien conseillé par un Consultant ou un Coach Carrière, est donc un passage recommandé pour vous accompagner dans cette réflexion carrière surtout si vous êtes en phase de recherche d’emploi.

2. Vous pouvez évaluer votre nouvelle activité par vous-même

Recueillir des informations en procédant à des « enquêtes terrain » permet de mesurer si la « passerelle » est possible par rapport à votre profil. Vous pouvez, par exemple, interroger des professionnels issus de votre entourage ou utiliser les réseaux sociaux pour investiguer sur le métier envisagé. Télécharger la fiche du poste visé sur des sites d’institutionnels comme Pôle Emploi ou de l’Apec pour connaitre les compétences-clés requises, offre aussi des éléments de réponses sur la faisabilité de votre reconversion. Plus en vogue, participer à des ateliers ou des webinaires qui vous permettent d’obtenir les informations dont vous avez besoin voire évoquer votre projet en live pour obtenir les avis pour faire murir votre décision.

3. Dans le cas d’un métier très éloigné du vôtre, des dispositifs existent pour le tester

S’intéresser par exemple aux périodes de mise en situation en milieu professionnel (PMSMP) proposées par Pôle emploi. D’une durée maximum d’un mois, ils permettent de découvrir un nouveau métier en étant totalement immergé dans une entreprise. Vous pouvez aussi vous renseigner sur le métier en allant interroger un professionnel et obtenir un feed back de sa part, que ce soit physiquement ou virtuellement. 

4. Il n’y a pas d’âge pour se reconvertir 

Les personnes qui souhaitent se reconvertir le font très souvent à des périodes durant lesquelles elles ont moins d’obligations. Soit pendant leur trentaine, soit après 50 ans, d’après l’APEC. L’âge n’est néanmoins pas un critère très important dans une reconversion. Il peut, cependant, y avoir parfois des critères de résistance physique ou émotionnelle pour certains métiers qui doivent être pris en compte passé un certain âge. 

5. Vous avez des compétences transférables? Le faire savoir !

Commencez par identifier vos compétences-clés qui nécessaires dans votre nouveau métier. En général, celles que vous allez pouvoir transférer sont des compétences génériques qu’il faut savoir identifier comme la gestion, l’organisation, la communication, plus communément appelée soft skills. Mais ne perdez pas de vue que les employeurs s’intéressent prioritairement aux compétences « métier » ou ‘techniques » dans un recrutement, à savoir les hard skills. Par conséquent, il faut être au clair par rapport à vos acquis professionnels mais aussi aux savoir faire qui sont de l’ordre du non acquis par rapport à un métier visé. Pour savoir si vous devez traverser un ruisseau ou ravin est tout en perspective, un Entretien conseil carrière ou un Coaching carrière voire un Bilan de compétences avec un professionnel sont les dispositifs nécessaires pour garantir votre reconversion sans désillusion et prise de risque.